Actualités

Micro fouille de mottes (Chantier de Soultz)

Le 18 janvier 2021

Cette nouvelle année débute par la micro-fouille des deux dépôts prélevés en motte issus de la fouille préventive de Soultz (Haut-Rhin) réalisée au printemps 2020 par Antea-Archéologie.

Francis Bordas (doctorant spécialiste métal), Fabienne Médard (archéologue spécialiste des textiles et matériaux organiques) et Clotilde Proust (conservateur-restaurateur) ont fouillé, étudié et mis en état pour étude le mobilier découvert dans ces prélèvements.

Micro-fouille et étude des mobiliers (crédit : ML Bonte)

Le dégagement des objets de la première motte a permis de trouver des éléments de parure comme de nombreuses petites perles en ambre. Par ailleurs, des anneaux et tiges en alliage cuivreux dont certaines sont enroulées apparaissent accompagnés de fragments d’une canine de suidé. Ces éléments permettent d’identifier une parure composite à résille caractéristique du début du bronze final.

Micro fouille de la première motte révélant les éléments de parure (crédit : F. Bordas)

L’intérieur d’un « cabochon » hémisphérique en or doublé d’une tôle en alliage cuivreux, également trouvé au sein de cet ensemble, présente des tiges enroulées d’une lamelle en alliage cuivreux issues de la parure précitée.

Intérieur du cabochon présentant les fils enroulés (crédit : F. Bordas)

Le second prélèvement en motte a permis de confirmer la présente de 2 faucilles en alliage cuivreux. Celle disposée en dessous est complète.

Faucilles en alliage cuivreux (crédit : F. Bordas)

Lors de cette micro-fouille, les spécialistes ont documenté leur travail par la réalisation d’une photogrammétrie (réalisation d’une image 3D à partir de photos), de multiples clichés et de relevés. Les mobiliers ont été par la suite conditionnés pour la plupart sur un support en mousse afin de conserver leur intégrité. Le travail du conservateur-restaurateur a permis de consolider et prélever les éléments les plus fragiles.

Documenter les découvertes (crédit : ML Bonte) Conditionnement des mobiliers (crédit : ML Bonte)L’étude ne fait que commencer sur ce dépôt attribué au début du bronze final. Les résultats seront intégrés au rapport final d’opération et enrichiront le corpus des dépôts de cette époque.