Deux stèles funéraires antiques à Koenigshoffen « Route des romains »

 

C’est au cours de la phase finale de l’opération archéologique, menée depuis le début du mois de mars, que deux stèles funéraires viennent d’être découvertes à Koenigshoffen « Route des romains ».

 

 

Ces stèles, longues de plus de 2 mètres et taillées dans des blocs de grès rose, se situaient dans une vaste fosse de rejet domestique. La première a été découverte face lisible contre terre. La seconde se présentait au contraire par sa face inscrite. Cette dernière, parfaitement conservée, présente une épitaphe inscrite dans un encart quadrangulaire mouluré et surmonté d’un fronton. Il s’agit d’une stèle en l’honneur de Caius Caprius Iulianus, originaire de Toulouse, qui servit pendant 22 ans dans la VIIIe légion Auguste basée à Strasbourg. La mention de la VIIIe légion sur une stèle funéraire reste à ce jour une découverte exceptionnelle.

Ces stèles édifiées entre la fin du Ier et le début du IIe siècle de notre ère n’ont pas encore livré tous leurs secrets et la seconde sera retournée cette semaine et offrira aux archéologues une nouvelle épitaphe inédite.

Deux stèles funéraires antiques à Koenigshoffen « Route des romains »

 

C’est au cours de la phase finale de l’opération archéologique, menée depuis le début du mois de mars, que deux stèles funéraires viennent d’être découvertes à Koenigshoffen « Route des romains ».

 

 

Ces stèles, longues de plus de 2 mètres et taillées dans des blocs de grès rose, se situaient dans une vaste fosse de rejet domestique. La première a été découverte face lisible contre terre. La seconde se présentait au contraire par sa face inscrite. Cette dernière, parfaitement conservée, présente une épitaphe inscrite dans un encart quadrangulaire mouluré et surmonté d’un fronton. Il s’agit d’une stèle en l’honneur de Caius Caprius Iulianus, originaire de Toulouse, qui servit pendant 22 ans dans la VIIIe légion Auguste basée à Strasbourg. La mention de la VIIIe légion sur une stèle funéraire reste à ce jour une découverte exceptionnelle.

Ces stèles édifiées entre la fin du Ier et le début du IIe siècle de notre ère n’ont pas encore livré tous leurs secrets et la seconde sera retournée cette semaine et offrira aux archéologues une nouvelle épitaphe inédite.

Quels sont les domaines de compétence d’Antea ?

Nos compétences sont reconnues dans les domaines de : l’archéo-géologie, la céramologie, l’instrumentum, la numismatique, l’archéozoologie, les pratiques funéraires, la topographie et l’infographie …

Quels sont les avantages à travailler chez Antea ?

Au carrefour des Trois Frontières (France, Allemagne et Suisse), rejoignez notre équipe pluridisciplinaire et tri-nationale dont plus des trois-quarts de l’effectif sont en CDI.

Vous aimez participer au monde de la recherche en archéologie ?

Antea prend régulièrement part à de nombreux colloques, tables rondes et programmes de recherches, en France et à l’étranger.

Vous souhaitez vous documenter sur nos opérations de fouilles ?

Antea a réalisé plus de 100 opérations archéologiques, dont les principaux rapports sont consultables.