Actualités

Soultz « Rue Albert Reinbold »

Le 01 décembre 2020

Des fouilles archéologiques ont été réalisées cet été à Soultz « Rue Albert Reinbold » (Alsace, Haut-Rhin) en préalable de l’extension de la zone d’activité du Florival.

Plusieurs occupations humaines ont été repérées et permettent de compléter les fouilles déjà effectuées en 2009 lors de la première tranche de la zone d’activité (Logel, 2012).

Les périodes du Néolithique ancien (Rubané), du Bronze final, de la fin du Second âge du Fer, du Moyen-âge et de l’époque contemporaine ont été identifiées.

Pour le Néolithique ancien, ce sont au moins trois maisons rubanées alignées  qui ont été découvertes sur le site. Les trous de poteaux identifiés ne contenaient pas de mobilier, mais une fosse proche de la maison 1 a fourni quelques tessons datant de la période du Rubané. Une maison du Rubané  moyen avait déjà été identifiée à 200 m au nord-est dans les fouilles de 2009.

Après un hiatus de près de 3500 ans, le site est ponctuellement réoccupé. En effet, la période du Bronze final est marquée par la présence d’un dépôt métallique exceptionnel par la qualité de son contenu. La structure a livré un ensemble de mobilier en alliage cuivreux très intéressant.

Vue des faucilles faisant partie du dépôt Bronze Final

Le dépôt a fait l’objet d’un prélèvement en motte et d’une tomographie qui permet d’identifier les objets présents en son sein avant même la fouille en laboratoire.

Tomographie du dépôt du Bronze Final

De nombreux petits anneaux, boucles et perles ont déjà été identifiés dans le dépôt. Nous avons également décelé la présence de deux faucilles en bronze, d’une perle en ambre, de restes organiques importants et d’un objet rarissime en or monté sur une âme en bronze. L’étude est en cours et devrait révéler de belles découvertes dans les mois à venir.

Vue rapprochée du dépôt du Bronze Final

La période suivante, le Second âge du Fer, était l’objet de la prescription originel. L’occupation est centrée autour d’un important enclos fossoyé dans lequel de nombreux trous de poteaux ont été découverts. Plusieurs bâtiments ont déjà pu être identifiés. Des dates C14 sont en cours, mais quelques tessons de céramiques ont prouvé la contemporanéité entre certains bâtiments et le fossé.

Vue aérienne du fossé de La Tène

La fouille de ce dernier a permis de mettre au jour un lot d’amphore assez important pour un habitat rural en Alsace. L’étude céramique est en cours, mais nous pourrions situer la datation de l’occupation autour de la fin du Second âge du Fer (La Tène D2-début de l’époque augustéenne).

Fragments d'amphores au fond du fossé

Hormis une fosse d’extraction située au sud de la prescription et une fosse identifiée au diagnostic, aucune trace d’occupation n’a été découverte en dehors de l’enclos.

Un petit épandage de mobilier permet de situer une occupation centrée autour du 15e siècle dans le nord-ouest de l’occupation. La présence de nombreuses tuiles pourrait indiquer une volonté de drainage d’une zone fortement impactée par le système hydrique local.

D’importants drains plastiques ont en effet perturbé la lecture archéologique du terrain. Mais la période contemporaine est surtout marquée par la présence de deux grandes fosses dans lesquelles du mobilier de la Seconde Guerre mondiale a été retrouvé. La présence de cartouches n’a pas permis la fouille de ces structures, mais un ramassage du mobilier de surface permet d’ores et déjà d’affirmer la présence allemande et américaine sur place (présence de douilles de défense antiaérienne, et de mitrailleuse lourde, mais aussi de matériel médical et de construction).

Vue aérienne du chantier de Soultz

L’ensemble de ces découvertes sera synthétisé dans un Rapport Final d’Opération complet qui sera accessible, une fois achevé.