Pratiques funéraires

Les pratiques funéraires : la vie et la mort.

L’archéologie funéraire consiste en l’étude de l’ensemble des comportements humains, des rituels et des gestes effectués par les populations anciennes envers leurs morts. Elle se compose de deux approches : l’anthropologie de terrain qui étudie les restes des défunts dans leur contexte (sépulture, architecture funéraire, type de contenant, mobilier associé…). Elle nous renseigne également sur l’organisation des espaces funéraires et le traitement du cadavre qui peut évoluer en fonction de la période chronologique, de la zone géographique, de l’âge et/ou du sexe de l’individu et de son groupe social ; l’anthropologie biologique qui permet à travers l’examen des ossements humains d’estimer l’âge et le sexe des défunts, leur condition de vie, éventuellement leur lien de parenté et de connaître la cause de leur décès (mort violente, maladie…).