Actualités

Géoarchéologie sur le plateau du Kochersberg : croiser les lectures de l'archéologie et des sciences de la Terre au fil de l'autoroute.

Le 14 juin 2019

Les fouilles préventives préalables au Contournement Ouest de Strasbourg ont permis de mettre au jour plusieurs dizaines de sites, répartis pour l'essentiel au sein d'une entité géomorphologique homogène : le plateau lœssique du Kochersberg, à l'ouest de Strasbourg.

Nous présenterons de façon thématique les résultats géoarchéologiques de 12 de ces fouilles, réalisées par le groupement Antea-Archéologie/Archéodunum. Tout au long de ces sites se dessine en effet une histoire des paysages anciens, depuis la fin du Dernier Maximum Glaciaire jusqu'aux périodes historiques. La concentration des opérations de fouille sur un transect autoroutier, sillonnant du nord au sud des collines de lœss, a été l'opportunité de renseigner, pour chaque site, autant le substrat éolien périglaciaire que les processus pédo-sédimentaires holocènes.

Paléosol d'âge holocène, préservé dans un vallon fossile à proximité d'Ittenheim, en cours d’échantillonnage micromorphologique. Cliché S. Goudissard / Antea-Archéologie

La géoarchéologie de terrain devient alors le vecteur d'un échange entre les disciplines : géomorphologie, pédologie, micromorphologie, imagerie géophysique et archéologie. Les résultats préliminaires abordés ici offrent des pistes de réflexion pour les archéologues : stabilité sédimentaire au début de l'Holocène, potentiel d'enregistrement du signal archéologique et environnemental au sein des vallons fossiles, importance du parcellaire ancien dans la préservation des sols évolués (luvisols), crises érosives à partir de la Protohistoire, persistance des axes de circulation aux époques historiques.