Actualités

Talange « ZAC Les Usènes »

Le 06 octobre 2017

Dans le cadre d’un projet d’aménagement d’une ZAC initiée par la commune de Talange (57), une fouille archéologique extensive sur plus de 6ha a été prescrite par le SRA de Lorraine. Celle-ci a débuté en juin 2017. Le site étant recouvert d’une très importante masse de déblais provenant de l’agrandissement du canal en 1964, la première opération a consisté à retirer ces déblais afin de retrouver le niveau de sol initial. Une fois ce niveau atteint, le décapage archéologique classique a pu démarrer.

Le site a livré des éléments de plusieurs périodes distinctes, mais l’occupation du début de l’âge du fer est ici prépondérante. Elle est marquée par la présence d’un site d’habitat composé de plusieurs bâtiments de module différent (plusieurs grands bâtiments dont un présente des antes sur son pignon sud-est (70 m² au sol), un bâtiment de taille plus modeste (20 m² au sol) ainsi que plusieurs exemplaires de bâtiments de petit module de type grenier surélevé.

fig.1 Vue des bâtiments 1 et 7

Ces édifices sont associés à de nombreuses fosses polylobées dont certaines recelaient un mobilier céramique relativement abondant. À première vue, l’organisation de cet ensemble d’habitats semble être organisée selon un axe approximativement nord-est/sud-ouest sur lequel les « unités domestiques » sont réparties de manière assez régulière. L’occupation semble se poursuivre vers l’est.

La période du début ou du milieu de l’âge du Bronze est représentée par une ou deux fosses polylobées, situées en dehors de la zone d’occupation du Hallstatt, proche des limites décapées.

Bien que discrète, la période romaine a également laissé des traces à Talange. Nous avons ainsi retrouvé un segment de fossé rectiligne dont le comblement a livré des éléments céramiques antiques. Celui-ci pourrait être jumelé à une autre structure du même type, parallèle, mais n’ayant livré aucun mobilier datant.  À cette période peut également être associé un silo ainsi que peut-être un ensemble de trois fosses-foyers rectangulaires.

Enfin, d’importantes structures datant de la Seconde Guerre mondiale ont également été mises au jour. Nous pouvons ainsi mentionner deux fondations de positions de DCA allemande (FLACKstellung) (fig.2), deux petits abris souterrains (fig.3), un puits bétonné (fig.4) ainsi qu’un grand bâtiment mal conservé servant peut-être de bloc sanitaire (fig.5). Ces structures défendaient probablement le grand complexe sidérurgique (ex-UCPMI) situé à proximité ainsi que la voie ferrée reliant Metz à Luxembourg.

fig.2 Positions de DCA

fig.3 Petit abri souterrain

fig.4 Puits

fig.5 Bloc sanitaire