Actualités

Un été vésulien…

Le 14 août 2017

Dans le cadre du projet d’extension du Palais de Justice de la ville de Vesoul, Stéphanie GUILLOTIN et son équipe interviennent sur l’ancien parking à l’arrière du bâtiment depuis le 26 juin dernier et pour une durée d’environ onze semaines.

L’équipe ANTEA au travail ! Crédit : Cécilia CHERRIER

Cette opération se déroule en plein cœur du centre ancien de Vesoul et est l’occasion, malgré l’exigüité de son emprise (environ 250 m²) de descendre à une grande profondeur (4,50 m) et ainsi d’essayer de mieux cerner les prémices de l’occupation de Vesoul.

Vue d’ensemble du chantier à l’issue du premier décapageLe premier décapage a permis de mettre en évidence, une dizaine de centimètres seulement sous le macadam, un réseau dense de murs occupant quasiment l’intégralité de la zone prescrite.

Ces murs, au vu des premières recherches menées dans les archives départementales, appartiennent aux différents états qu’a connus le Palais de Justice à partir de 1765. On peut également discerner un premier état de projet modifié alors que les travaux de construction ont déjà commencé. Le mobilier mis au jour dans ces niveaux est peu abondant : quelques restes alimentaires, ainsi que de la vaisselle, essentiellement localisés dans les conduits maçonnés d’eaux usées.

Mobilier inattendu, un dé à coudre. Crédit : Cécilia CHERRIER

Niveau de sol dallé découvert sous le premier niveau d'occupationCes murs profondément fondés ont néanmoins épargné un deuxième niveau de vestiges situés à environ 2 m sous le niveau de la rue actuelle.

Il s’agit d’un niveau de cave, constitué de 3 murs et d’un niveau dallé. Ces éléments sont les derniers témoins des bâtiments démolis dans le cadre de l’édification du Palais de Justice. Les rares éléments de datations recueillis au sein de ces vestiges indiquent qu’ils ont pu être mis en place peut-être déjà dès le XIVe siècle.

La poursuite de la fouille des niveaux inférieurs dans les semaines à venir devrait nous permettre d’affiner cette datation et peut-être de mettre au jour des installations plus anciennes.

La suite à paraître dans quelques semaines…