Actualités

Logelheim - Pâturages 2

Le 21 novembre 2016

Les terrains concernés par le projet de lotissement ont fait l’objet d’un diagnostic archéologique en avril 2016. La mise au jour d’un réseau parcellaire fossoyé et de plusieurs autres structures, dont un puits maçonné, de l’époque romaine a motivé la prescription archéologique d’une emprise d’environ 8000 m². L’intervention a été réalisée sur 4 semaines, au cours du mois d’octobre 2016.

L’opération de fouille a largement confirmé les résultats du diagnostic archéologique en ce qui concerne la présence d’un réseau parcellaire gallo-romain. Celui-ci est matérialisé par un fossé nord-nord-est/sud-sud-ouest sur lequel s’embranchent, à l’est, trois fossés perpendiculaires. Ces quatre structures présentent des parements verticaux et des trous de piquets, éléments caractéristiques des fossés palissadés.

Sondages alternés dans le fossé 36, vus vers le sud

Les structures mises au jour à l’intérieur des espaces ainsi délimités ne dessinent a priori aucune organisation spécifique. L’emprise de l’opération ne couvre probablement qu’une partie des espaces dédiés aux activités agricoles d’un ensemble qui se développe plus à l’est et à l’ouest. Nous avons toutefois pu multiplier plusieurs observations paléoenvironnementales, qui devraient permettre de mieux appréhender le paysage ancien du site : réaménagement de deux fossés palissadés au moins sous forme de haies, documentation de plusieurs chablis antérieurs à l’époque romaine (recoupements par chronologie relative), fouille par sondages d’un important terrier de blaireau (lui aussi recoupé par plusieurs structures gallo-romaines).

Par ailleurs, nous notons au nord-ouest de cet enclos un puits à cuvelage en bois (non conservé), que son mobilier désigne a priori comme laténien. Comme le puits maçonné gallo-romain observé lors du diagnostic, cette structure a pu être fouillée intégralement par paliers, la nappe phréatique apparaissant à moins de 3 m de profondeur.

Cuvelage maçonné du puits 111, après fouille intégrale de son comblement

Enfin, nous avons mis au jour, au nord de l’emprise, un enclos funéraire entourant deux sépultures à inhumation, elles-mêmes perturbées par une fosse de pillage. En l’absence de mobilier et dans l’attente des analyses radiocarbones, il nous faut demeurer prudents quant à son attribution chronologique.

Dans le brouillard, l'enclos et les fosses sépulcrales se dessinent