Actualités

Éguisheim "Unterer Teil vom Herrenweg" 1/3

Le 09 décembre 2015

Pendant l'été 2015, une de nos équipes a fouillé sur le chantier d'un futur lotissement à Éguisheim, dans le Haut-Rhin.

Voici les premiers résultats de la période Paléolithique.

Présentation du site

Les terrains concernés par le projet de lotissement Herrenweg (Éguisheim, Bas-Rhin – 67) ont fait l’objet d’un diagnostic archéologique en décembre 2012. La mise au jour d’un nombre important de structures variées (fosses, trous de poteau, puits, four, fossés), principalement liées au premier âge du Fer – Hallstatt et à l’époque gallo-romaine, ont motivé la prescription archéologique d’une emprise de 9500 m². L’intervention a été réalisée sur 11 semaines, de juillet à septembre 2015.
Les vestiges étaient fortement perturbés par les activités modernes (grandes fosses d’extraction de lœss documentées dès 1904) et contemporaines (ancrages et sous-solages dans le cadre d’exploitations de parcelles viticoles). La fouille a cependant bien mis au jour deux riches occupations, l’une pour le Hallstatt, l’autre pour l’époque gallo-romaine, ainsi que des indices paléolithiques inédits.

Paléolithique

La parcelle s’installe sur des formations superficielles lœssiques et colluvio-alluviales, d’âge Pléistocène supérieur. La séquence pédo-sédimentaire a fait l’objet d’une attention particulière en raison de son caractère inédit en Alsace.

Vue du sondage ayant permis la découverte des vestiges paléolithiques

Les niveaux identifiés se seraient mis en place dès le début du dernier cycle glaciaire, à partir de l’interglaciaire Eémien puis durant la glaciation du Weichsélien, où de nombreux épisodes de ruissellement attestent d’oscillations climatiques importantes au sein de ces périodes froides.

Exemples de vestiges lithiques découverts à Éguisheim

À l’exception de quelques vestiges moustériens mis au jour dans le paléosol Eémien, et d’un tibia de renne découvert dans un lœss homogène, la plupart des artéfacts lithiques et des restes de faunes observés (dont un fragment d’os long de mammouth) proviennent du remplissage sablo-graveleux de petits chenaux ayant démantelé les proches versants. Une partie de ce matériel pourrait être attribué au Paléolithique supérieur.

Fragment de molaire de mammouth Probable fragment d'os long de mammouth