Chantiers archéologiques

Kolbsheim "Vogeseblick"

Retour à la liste Demander le rapport de fouille
 
Année : 2010
Type : funéraire, habitat
Période : Néolithique (Rubané, Roessen, Grossgartach, Bruebach-Oberbergen), Bronze final, Premier Moyen Age, Moderne, Contemporain
N° opération : 5310
 
Région : Alsace
Département : 67 - Bas-Rhin
Commune : Kolbsheim
 

Présentation du site

La présence de vestiges archéologiques sur l’emprise du futur lotissement du Vogeseblick à Kolbsheim est connue depuis la réalisation en 2009 d’un diagnostic archéologique qui a conduit le SRA a prescrire une fouille sur la totalité de l’emprise du futur lotissement (3 ha). La fouille a duré 4 mois entre mars et juillet 2010. Au total, 626 structures et faits archéologiques allant du Néolithique ancien à la période actuelle (anciens vergers et jardins) en passant par le Néolithique moyen (cultures de Grossgartach et de Roessen), groupes de Bischheim (1 fosse ?) et de Bruebach-Oberbergen (4 tombes), la Protohistoire (2 incinérations du Bronze final et plusieurs fosses de type silo protohistoriques sans plus de précision), le haut Moyen Âge (1 cimetière signalé en 1915 par les militaires allemands), le Moyen Âge et l'époque Moderne (quelques fosses mal calées chronologiquement et un ancien chemin creux) et le début du XXe s. (fortifications allemandes de la Festung Strasbourg).

La première occupation mise en évidence correspond à un village du Néolithique ancien rubané. Sur les 166 structures datées de cette période, une majorité provient de quatre bâtiments identifiés, dont un dépasse les 56 m de long. Une partie de cette première occupation a été « gommée » par le creusement des fosses du Néolithique moyen à l’image de l’énorme complexe de fosses 209 qui a recoupé complètement ou partiellement plusieurs dizaine de structures antérieures.

Après un court hiatus, le site est de nouveau occupé au Grossgartach (Néolithique moyen). Aucun plan de maison n’a été découvert ; 29 structures ont livré du mobilier de cette culture dont quatre très grands complexes de fosses (le plus grand dépasse la centaine de mètres de longueur). L'hypothèse de fosses d'extraction, réutilisée ensuite comme dépotoir, est à privilégiée, mais se pose tout de même la question de l'utilisation d'un tel volume de lœss (estimé à plus de 150 m3).

La fin du Néolithique moyen est nettement plus discrète avec seulement 7 structures datées : une tombe Roessen, une fosse probablement Bischheim et quatre tombes Bruebach-Oberbergen.

Il faut ensuite attendre la fin du Néolithique pour que le secteur soit de nouveau fréquenté. Deux tombes isolées ont en effet été datées par le C14 entre 2600 et 2400 av. J.-C. L’absence de mobilier et la position allongée sont des caractéristiques tout à fait singulières à une époque où toutes les tombes ou presque semblent pourvues de mobilier et où la position fléchie est la norme.

De la Protohistoire n’ont été découvert qu’une poignée de fosses très mal calées chronologiquement dont deux incinérations de la fin du Bronze final dont il ne reste presque rien.

Après un nouveau hiatus de plusieurs siècles, une nécropole du haut Moyen Âge est installée dans la partie est du site. Sa présence était connue depuis la découverte en 1915 dans le secteur d'inhumations en coffrage de pierre. Au total, 21 sépultures du haut Moyen Âge ont été fouillées. Vingt d'entre elles sont regroupées en bordure de la berme sud, la dernière étant isolée, 40 m plus à l'est. Cette dernière se distingue également par la présence de trois inhumations successives dont celle d'un très jeune enfant déposé dans un coffrage de moellons calcaires. Seul un fer de lance a été retrouvé dans cette fosse, le long de la jambe gauche du premier individu inhumé.

Le groupe principal est incomplet : il se prolonge vraisemblablement vers le sud. Tel qu'il a été mis en évidence, cet ensemble s'inscrit dans un trapèze dont la base et la hauteur mesurent environ 30 m. Signalons que le tracé des limites est et ouest est, à quelques mètres près, aligné sur le parcellaire actuel.

L'organisation des tombes n'est pas régulière : certaines sont relativement isolées, tandis que d'autres sont alignées en courte rangées. Quatre enclos funéraires ont été découverts. Ils apparaissent sous la forme de quart- ou de demi-cercle qui se développent au nord-ouest des tombes qu'ils entourent. Le tracé de deux d'entre eux semble prolongé au sud-ouest par une fosse ou un court segment de fossé.

Au niveau du décapage, le plan des fosses sépulcrales est irrégulier, mais devient quadrangulaire après quelques centimètres. Ce passage est marqué par un palier sur lequel reposait peut-être le système de fermeture. La tombe 571 se distingue par la présence d'un coffre constitué de grosses dalles de calcaire posées de chant (photos E). La taille des fosses est variable, avec d'un côté les tombes aux dimensions réduites à celles du corps, et de l'autre, les fosses largement surdimensionnées.

Les défunts ont été inhumés sur le dos, les membres supérieurs alignés le long du corps et  les membres inférieurs en extension. Plus d'un tiers des squelettes ont été plus ou moins perturbés par des réinterventions intervenues à des stades de décomposition divers.

L'orientation dominante est ouest-nord-ouest/est-sud-est, avec la tête à l'ouest-nord-ouest.

Le mobilier se compose d'éléments de parure (colliers de perles en verre, ambre et améthyste, boucles d'oreille), d'habillement (petites boucles en métal) et d'équipements personnels (éléments de briquet, un petit couteau). Aucun vase, dépôt alimentaire ni pièce d'armement n'a, en revanche, été retrouvé.


FOCUS

Un gobelet décoré de la structure 509

Tombe 509

Ce petit gobelet provient de la première sépulture en Alsace attribuée de manière certaine au groupe de Bruebach-Oberbergen (vers. 4300 av. J.-C.). Jusqu’à présent, une seule autre tombe de ce groupe était connue, à Sasbach, dans le sud du pays de Bade.

Ce petit gobelet a été découvert à une dizaine de centimètres de la tête du défunt, brisé volontairement avant d’être déposé dans la tombe. Son décor est caractéristique des productions Bruebach-Oberbergen, en particulier la bande réalisée à l’aide d’une large spatule.

La découverte de cette sépulture est remarquable car elle renouvelle notre documentation sur les pratiques funéraires de la fin du Néolithique moyen, entre 4600 et 4000 av. J.-C. qui, jusqu’il y a peu, étaient largement méconnues. Elle confirme qu’une partie des pratiques funéraires qui se mettent en placent à la transition 6-5e millénaire perdurent comme la position allongé du défunt ou la composition et la localisation du mobilier, mais également que de profonds changements s’opèrent vers 4600 av. J.-C. comme la disparition des grandes nécropoles au profit de petits groupes de tombes et le changement d’orientation, les défunts étant désormais inhumés tête à l’ouest.

Etudes universitaires générées

Emilie GUTHMANN, thèse de doctorat d’archéozoologie à l’université de Strasbourg, intitulée L'exploitation des ressources animales dans le néolithique moyen danubien (5000-4500 av. j.-c.). L’exemple de la plaine du Rhin supérieur, et menée sous la direction de C. Jeunesse et de R.-M. Arbogast. Une part important de cette étude porte sur le mobilier osseux exhumé dans les fosses du Néolithique ancien et du Néolithique moyen de Kolbsheim. Pour cette étude, E. Guthmann a bénéficié de deux contrats en CDD.

Vanessa PEREIRA, master d’archéologie à l’université de Strasbourg, intitulé L’outillage en matière dure animale du Néolithique ancien et moyen de Kolbsheim « Vogeseblick ».


Aménageur

  • Commune de Kolbsheim, rue de la Division Leclerc, 67 120 Kolbsheim

Responsable d’opération

  • Anthony DENAIRE

Adjoint

  • Hélène BARRAND-EMAM

Archéologues

  • Emilie CARTIER-MAMIE
  • Sébastien GOEPFERT
  • Deborah MAURER
  • Bertrand PERRIN
  • Xavier PERRIN
  • Olivier SCHIFFLET
  • Laëtitia Schott-Toullec
  • Amandine TOUZET
  • Luc VERGNAUD


Vue de la gande maison du Néolithique ancien
Vue de la gande maison du Néolithique ancien
ST590 : grand complexe de fosses Grossgartach
ST590 : grand complexe de fosses Grossgartach
Tombe mérovingienne en cours de fouille
Tombe mérovingienne en cours de fouille
Fossé circulaire d'une tombe mérovingienne
Fossé circulaire d'une tombe mérovingienne